YOUNS

Il est des artistes pour qui la passion de l’art est ancré dans les gènes, dans l’enfance. C’est le cas de Yoni Lallouche alias Youns, présent dans l’Art Contemporain depuis 4 ans et devenu incontournable pour les aficionados du microcosme street-art. Ayant grandi dans la banlieue parisienne du 95, très tôt son regard se porte sur les graffitis qui estampillent son quotidien. Mais c’est à l’adolescence que tout bascule pour le franco-israélien.

Durant le trajet du RER, il observe les tags qui ponctuent son chemin jusqu’à la capitale et essaie de les déchiffrer. De noter ceux qui n’étaient pas là la veille ou au contraire ceux qui résistent au temps qui passe. Il développe un attrait pour cette expression artistique tant par la vivacité des couleurs que par les jeux d’ombres.

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais hélas c’est un évènement tragique qui vient chambouler l’adolescent à la passion naissante. A 16 ans, un de ses amis est amputé de la jambe après avoir eu un accident de train alors qu’il tagguait. Afin de lui rendre hommage, Youns achète son premier Posca et immortalise son premier graffiti. C’est ainsi que ses amis le baptisent Youns, alter ego arty à qui il doit aujourd’hui son nom d’artiste.

Il part vivre à Tel-Aviv et ouvre son concept store MyPrinty à l’âge de 23 ans. Au sein de cette entreprise, il expérimente l’art digital sous toutes ses formes et, de fil en aiguille il revient à son premier amour. Passionné par la photographie et le montage photo, il apprend les rouages de Photoshop. Véritable autodidacte, Youns inscrit sa propre identité et c’est en travaillant avec son imagination qu’il intègre son ADN pop’art mais aussi les vestiges de la culture urbaine de son adolescence. Il évolue et s’exprime de plus en plus à travers des montages regroupant des photos de street-art qu’il shoote et des touches de peintures, de collages ou encore de vernis.

« Tu rêves et tu réalises »

La première création de Youns est « Le Lion », melting-pot d ‘une photo classique et d’éléments du street-art et du pop’art qui lui sont chers. Son but ? Juxtaposer 3 univers en une seule et même œuvre. Le plus ? Un point d’honneur porté sur le mélange des matières, de mat et de brillant grâce au vernis qui procure un effet de relief, et enfin la maitrise totale de la résine sélective.

L’art digital devient son leitmotiv, et alors qu’il expose dans sa boutique une de ses premières créations imprimées sur de l’aluminium brossé, ces premiers admirateurs se bousculent. La machine est lancée et la carrière artistique de Youns décolle en un rien de temps.

En Israël, il se lance avec brio dans la création et se voit très vite exposé au sein d’une galerie de Tel-Aviv. En moins d’un an, Youns voyage et est réclamé par plusieurs galeries en Europe.

Suite à sa fulgurante ascension, le caviar de la pop vient à lui et l’artiste français est contacté par le monde de la musique, de la mode et du cinéma afin de réaliser des collaborations.

Ses prochains projets ? Continuer de faire rêver les gens, de réveiller la curiosité et la lumière dans leurs regards. Si les tableaux de Youns sont aujourd’hui au centre de son identité actuelle, son envie de partager sa créativité le pousse à expérimenter d’autres visions au grès de ses inspirations.